Liens d'accessibilité

Nouvelle-Zélande : l'espoir de retrouver des survivants s’amenuise


Les équipes de secours à l'oeuvre

Les équipes de secours à l'oeuvre

Devant les ruines d’un immeuble de cinq étages, qui abritait une école internationale de langues ainsi qu’une des principales stations de télévision de la ville, Dave Lawry, chef des opérations de la police informe l’assistance en pleurs qu’il n’y a plus rien à faire en cet endroit.

Les équipes de secours étaient à pied d’œuvre mercredi, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, fouillant les décombres de maisons et d’immeubles dans l’espoir de retrouver des survivants du puissant séisme de mardi. Le dernier bilan fait état de 75 morts et de quelques 300 disparus.

La désolation se lit sur les visages, même si certains gardent encore le mince espoir d’un miracle. Devant les ruines d’un immeuble de cinq étages, qui abritait une école internationale de langues ainsi qu’une des principales stations de télévision de la ville, Dave Lawry, chef des opérations de la police informe l’assistance en pleurs qu’il n’y a plus rien à faire en cet endroit.

Kent Manning, 15 ans, et sa soeur Libby Manning, 18 ans, attendent des nouvelles de leur mère ensevelie sous les ruines d'un immeuble de Christchurch

Kent Manning, 15 ans, et sa soeur Libby Manning, 18 ans, attendent des nouvelles de leur mère ensevelie sous les ruines d'un immeuble de Christchurch

« Ainsi donc, le triste fait est que nous déplaçons les ressources de ce site vers d’autres sites où la probabilité de retrouver des survivants est plus élevée. Nous avons encore des survivants, nous pensons, a divers autres endroits et, à la fin de la journée, nous devons faire un choix difficile », a expliqué le chef des opérations de la police de Christchurch.

Des équipes de secours ont retiré quelques survivants dans le centre de la ville. Le maire de Christchurch, Bob Parker, décrit le sauvetage d’une jeune fille coincée sous les décombres.

« Ce moment de connexion et soulagement était palpable. Evidemment, la jeune femme a besoin de soins médicaux. Ils auront trait à la déshydratation et aux fonctions rénales, puisqu’elle est restée 24 heures sous les décombres. »

Vue du centre de Christchurch

Vue du centre de Christchurch

A la tombée de la nuit, le bilan s’établissait à 75 morts et quelques 300 disparus. Beaucoup de disparus sont probablement injoignables du fait des coupures de téléphone et d’électricité à travers Christchurch.

La police a instauré un couvre-feu nocturne. « Ainsi, juste pour le souligner : 18h30, ce soir. L’ordre de circulation limitée entrera en vigueur. Toute personne présente au centre de la ville après cette heure sera arrêtée », a expliqué Russel Gibson, chef de la police de Christchurch.

XS
SM
MD
LG