Liens d'accessibilité

L'homme d'affaires béninois Sébastien Ajavon entendu dans une affaire de drogue


Les 18 kg de drogue découverts dans le container, à Cotonou, Bénin, le 30 octobre 2016. (VOA/Ginette Fleure Adande)

Les 18 kg de drogue découverts dans le container, à Cotonou, Bénin, le 30 octobre 2016. (VOA/Ginette Fleure Adande)

La découverte dans l'un des conteneurs de la société CAJAF COMON, chargée de la distribution des produits agroalimentaires, et appartenant à l'homme d'affaires Sébastien Ajavon une quantité de cocaïne évaluée à 18kg.

Depuis vendredi, Sébastien Ajavon, ainsi que trois des agents de sa société, séjournent à la brigade de gendarmerie de Cotonou pour les besoins de l'enquête. La quantité de drogue trouvée serait estimée à près de 9 milliards de FCFA. L'affaire fait grand bruit à Cotonou.

La confusion est encore totale et les Béninois ont du mal à se faire à la réalité de l'heure. L'opinion semble divisée autour de la question. Une partie de la population y voit un coup monté par les actuels gouvernants pendant que d'autres pensent qu'il est temps que ceux qui se sont enrichis de façon illicite soient mis hors d'État de nuire.

Sébastien Ajavon, à la brigade territoriale le jour de son interpellation, à Cotonou, Bénin, le 30 octobre 2016. (VOA/Ginette Fleure Adande)

Sébastien Ajavon, à la brigade territoriale le jour de son interpellation, à Cotonou, Bénin, le 30 octobre 2016. (VOA/Ginette Fleure Adande)

Sébastien Ajavon a été placé en garde à vue pour les besoins de l'enquête. L'un de ses avocats s'indignent contre la procédure qui maintient l'homme depuis vendredi à la gendarmerie. Selon ses avocats, le fait de le garder sans lui spécifier les charges qui pèsent contre lui est une violation pure et simple de ses droits.

Cotonou a connu quelques agitations de militants qui ont manifesté pour que Sébastien Ajavon puisse rentrer chez lui. Quelques secrétaires généraux et membres de la société civile ont, à travers une conférence de presse, dénoncés ce qu'ils appellent violation de la loi et des libertés individuelles.

Lundi matin, Sébastien Ajavon sera fixé sur son sort. Mais déjà on annonce dans les couloirs la mise sur pied d'une commission devant se pencher sur le fait que 18 kg de drogue pure se sont retrouvés dans un container dans l'entreprise.

Ginette Fleure Adande, à Cotonou

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG