Liens d'accessibilité

Hollande souhaite un sommet sur Boko Haram


A Baku, en Azerbaijan, le président François Hollande a proposé la tenue d'un sommet pour traquer la milice Boko Haram

A Baku, en Azerbaijan, le président François Hollande a proposé la tenue d'un sommet pour traquer la milice Boko Haram

Le président français, François Hollande, souhaite un sommet, cette semaine à Paris, sur la stratégie de lutte contre la milice islamiste nigériane Boko Haram. Un projet mentionné à l’occasion de sa visite ce weekend à Baku, en Azerbaïdjan.

La secte islamiste a enlevé plus de 300 lycéennes le mois dernier. Un acte de terrorisme flagrant qui a choqué le monde entier.

Certaines des jeunes captives ont recouvré leur liberté, mais environ 276 sont encore entre les mains de Boko Haram. Les militants menacent de les vendre sur le marché.

Pour Sarah Lawan, âgée de 19 ans, il n’y a pas de mots pour décrire cet enlèvement. « C’est trop terrifiant », dit-elle. Lawan a déclaré dimanche qu'elle est angoissée du fait que davantage de ses camarades de classe « n’ont pas eu le courage » de s'échapper.

A Rome, le Pape François a prié pour la libération des captives.

Leur enlèvement, a affirmé le Premier ministre britannique, fait partie d’une montée de l’islamisme extrémiste et violent, non seulement au Nigeria mais aussi dans d’autres pays.

« Nous l’observons dans les problèmes qui se posent au Pakistan, dans l’autres régions de l’Afrique et au Moyen-Orient. Il faut dire également, pour être franc, qu’il existe ici au Royaume-Uni. Il y a encore trop de soutien pour l’extrémisme et nous devons y faire face, » a dit David Cameron.
XS
SM
MD
LG