Liens d'accessibilité

Hollande en appelle aux partenaires sociaux pour le succès de la conférence sur le climat


Le président Francois Hollande

Le président Francois Hollande

Le président français a demandé jeudi aux partenaires sociaux du monde entier - syndicats patronaux et de salariés - d'appuyer la conférence mondiale sur le climat prévue fin 2015 à Paris.

Le président François Hollande s’exprimait devant plusieurs centaines de représentants de la Conférence internationale du travail, le "parlement" de l'Organisation international du travail (OIT), qui se réunit tous les 3 ans au Palais des Nations de l'ONU, sur les rives du Lac Léman.

"Lutter contre le changement climatique n'est en aucune façon menacer l'emploi", a affirmé M. Hollande.

Le chef de l’Etat français a tenu à apaiser les pays en de développement qui redoutent d'avoir des contraintes supplémentaires qui les empêcheraient d'accéder à la croissance, mais aussi les pays développés qui craignent que de nouvelles règles ne découragent les investissements et pèsent sur l'emploi.

"C'est tout le contraire", a-t-il assuré. "C'est parce que nous allons avoir de nouvelles règles en matière de comportements, de production, de transport, de consommation, c'est parce que nous allons lutter contre le réchauffement climatique et assurer la transition énergétique que nous allons créer plus d'activité, investir davantage et avoir plus de croissance".

M. Hollande a ainsi évoqué des travaux de l'OIT, qui chiffrent à 60 millions le nombre d'emplois qui pourraient être créés à travers le monde au cours des deux prochaines décennies par la "croissance verte".

"Si nous ne faisons rien, il y aura des destructions d'emplois", a-t-il insisté, tandis que, selon lui, "agir pour le climat, c'est agir pour la croissance, pour la justice, pour le droit du travail".

"Parce qu'il y a une coïncidence: chaque fois qu'il y a une exploitation irraisonnée des ressources naturelles, il y a aussi une exploitation inacceptable des travailleurs", a-t-il poursuivi.

Ainsi, pour M. Hollande, le rôle des partenaires sociaux est "de prévoir ce que va engendrer cette transition, d'anticiper les emplois, les compétences, les formations, les qualifications dans tous les pays du monde".

"Il y a un rendez-vous important, c'est la COP21 en fin d'année et il ne faut pas que les travailleurs soient oubliés dans ce rendez-vous", avait souligné auparavant devant la presse Laurent Berger, le leader de la CFDT, l'un des principaux syndicats français.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG