Liens d'accessibilité

Hillary Clinton/Elizabeth Warren : la sénatrice anti-Wall Street attaque Trump


Hillary Clinton et Elizabeth Warren, Cincinnati, Ohio, le 27 juin 2016. (AP Photo/Andrew Harnik)

Hillary Clinton et Elizabeth Warren, Cincinnati, Ohio, le 27 juin 2016. (AP Photo/Andrew Harnik)

La sénatrice anti-Wall Street Elizabeth Warren a attaqué lundi le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump qui va, selon elle, "piétiner" les Américains, lors d'une première apparition au côté de la prétendante démocrate Hillary Clinton.

Mme Warren, citée parmi les potentiels candidats démocrates à la vice-présidence, a salué Mme Clinton lors d'un rassemblement dans l'Etat clé de l'Ohio (nord) et dépeint Trump comme une "brute susceptible" qui ne fait campagne que pour lui-même.

"Vous voulez voir l'idiot? Regardez-le avec sa casquette", a affirmé Mme Warren, en faisant non seulement allusion à Trump coiffé d'une casquette rouge où est inscrit son slogan "rendre à l'Amérique sa grandeur", mais aussi au qualificatif de "gourde" dont il l'affuble.

"Quand Donald Trump dit qu'il va rendre sa grandeur à l'Amérique, il veut dire aux types riches dans son genre", a affirmé la sénatrice du Massachusetts, grande défenseure des classes moyennes.

"Et faites attention, il va vous piétiner pour obtenir tout ce qu'il veut", a tonné l'icône progressiste. "C'est tout lui".

Donald Trump a salué le vote des Britanniques en faveur d'une sortie de leur pays de l'Union européenne parce que "ça pourrait faire venir plus de gens riches dans son nouveau golf", a-t-elle aussi affirmé.

Le Brexit, "c'est fantastique", avait déclaré Donald Trump après le référendum britannique lors de l'inauguration de l'un de ses parcours de golf en Ecosse.

A l'inverse, a déclaré Mme Warren, "Hillary a un cerveau, des tripes, la peau dure et de la poigne mais, surtout, elle a un grand coeur". "C'est ce dont l'Amérique a besoin et c'est pour cela que je suis à ses côtés", a-t-elle ajouté.

Hillary Clinton, 68 ans, qui avait baissé un peu le ton contre Trump ces dernières semaines, a salué en Elizabeth Warren, 67 ans, une sénatrice capable d'ébranler Trump.

"Elle le montre (Donald Trump) comme il est : un tempérament inadapté et pas du tout qualifié pour devenir président des Etats-Unis", a affirmé Mme Clinton.

L'homme d'affaires a multiplié les attaques contre Elizabeth Warren, la qualifiant de "gourde" ou la surnommant "Pocahontas" en référence à ses origines amérindiennes, dont il conteste l'authenticité.

"Elle a utilisé le fait qu'elle est amérindienne pour faire avancer sa carrière. Elizabeth Warren est un véritable escroc", a déclaré lundi M. Trump sur la chaîne NBC. Il a accusé la sénatrice d'adopter un comportement "raciste" en mentant sur ses origines.

L'équipe Trump lui a aussi reproché dans un communiqué d'avoir "retourné sa veste" en soutenant Hillary Clinton, alors que Mme Warren avait voté contre la guerre en Irak en 2002, à l'inverse de l'ancienne sénatrice de New York.

Juste avant le meeting des deux femmes à Cincinnati, Trump avait tweeté que "Hillary la malhonnête pousse en avant une des sénatrices les moins productives du Sénat américain, la gourde Elizabeth Warren".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG