Liens d'accessibilité

Hillary Clinton écrit une page d'histoire, mais Sanders "continue la lutte"


La candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton remercie ses militants à Brooklyn, New York, le 7 juin 2016.

La candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton remercie ses militants à Brooklyn, New York, le 7 juin 2016.

Hillary Clinton a remporté la primaire en Californie, une victoire emblématique qui lui assurait mardi l'investiture démocrate pour la Maison Blanche, une étape historique pour les femmes et les Etats-Unis saluée par Barack Obama.

"Grâce à vous, nous avons franchi une étape importante. C'est la première fois dans l'histoire de notre pays qu'une femme est investie par l'un des grands partis", a-t-elle déclaré dans une atmosphère électrique à Brooklyn, à New York.

"La victoire de ce soir n'est pas celle d'une personne, elle appartient à une génération de femmes et d'hommes qui se sont battus et se sont sacrifiés et ont rendu possible ce moment", a-t-elle ajouté, s'inscrivant dans la longue histoire de l'avancée des droits des femmes et des minorités.

La candidate a largement dépassé la majorité de délégués requise pour l'investiture, après avoir remporté trois nouveaux Etats (New Jersey, Nouveau Mexique, Dakota du Sud) lors de ce dernier "super mardi" des primaires. Sans conséquence, elle a concédé le Montana et le Dakota du Nord à son rival, le tenace sénateur du Vermont Bernie Sanders.

Sa victoire en Californie, dont les résultats sont parvenus plus tard dans la nuit de mardi, a consacré son ascendant sur son rival Bernie Sanders et lui permet d'aborder la convention démocrate cet été avec sérénité.

L'ancienne Première dame, sénatrice et chef de la diplomatie américaine a tendu la main à son rival des primaires qui comptait sur la Californie pour peser jusqu'au bout dans la course.

"Je veux féliciter le sénateur Sanders pour son extraordinaire campagne", a-t-elle déclaré, en soulignant qu'il avait "galvanisé des millions d'électeurs, surtout des jeunes".

Depuis la Californie où il était resté pour cette soirée électorale, Bernie Sanders n'a pas concédé la défaite et annoncé qu'il continuerait sa campagne au moins jusqu'à la 57e et dernière primaire, mardi prochain à Washington, la capitale fédérale.

"La lutte continue!" a-t-il lancé à ses partisans à Santa Monica. Mais il a souligné qu'il entendait "travailler" avec le président Barack Obama et tout faire pour barrer la route de la Maison Blanche à Donald Trump, "dont le thème principal est l'intolérance".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG