Liens d'accessibilité

HCR : Plus de 33 millions de déplacés dans le monde, du fait des conflits


Des déplacés à Bangui, en Centrafrique

Des déplacés à Bangui, en Centrafrique

Plus de 33 millions de personnes étaient déplacées internes à la fin 2013 du fait des conflits et de la violence, soit une hausse de 4,5 millions par rapport à la fin 2012.

C’est ce qu’affirme un nouveau rapport présenté mercredi par l'Observatoire des situations de déplacement interne (IDMC) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à Genève.

Selon ce rapport, 63% du déplacement interne de populations dans le monde concerne cinq pays : la Syrie, la Colombie, le Nigéria, la République démocratique du Congo (RDC) et le Soudan. Rien qu’au Nigéria, quelque 3,3 millions de Nigérians sont déplacés par le conflit dans le nord, où la milice extrémiste islamiste Boko Haram cherche à établir la sharia.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres a estimé que « nous devrions tous être inquiets de ces chiffres et de cette tendance à la hausse ».

A la fin 2013, 8,2 millions de personnes étaient nouvellement déplacées, dont 43% sont des Syriens déplacés dans leur pays.

« Le rapport d'IDMC fait état de l'effroyable réalité de la vie à l'intérieur de la Syrie, où se trouve désormais la plus importante population de déplacés internes au monde », a expliqué Jan Egeland, Secrétaire général du Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), qui a participé à l’élaboration du rapport.
XS
SM
MD
LG