Liens d'accessibilité

Hausse de la production pétrolière de 40% en cinq ans, en Côte d'Ivoire


Le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan, à gauche, le président de Heineken International pour l'Afrique, Moyen-Orient et Easten Europe, Roland Pirmez, deuxieme à gauche, et le chef de l'exploitation de CFAO, Marc Bandelier, discutent après avoir dévoilé la première pierre d'une nouvelle brasserie Abidjan, 25 septembre 2015. REUTERS / Luc Gnago

Le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan, à gauche, le président de Heineken International pour l'Afrique, Moyen-Orient et Easten Europe, Roland Pirmez, deuxieme à gauche, et le chef de l'exploitation de CFAO, Marc Bandelier, discutent après avoir dévoilé la première pierre d'une nouvelle brasserie Abidjan, 25 septembre 2015. REUTERS / Luc Gnago

La production de pétrole a atteint au premier semestre 2016 45.000 barils par jour contre 34.000 barils/jour en 2011, annoncent les autorités ivoiriennes.

La production de pétrole en Côte d'Ivoire s'est accrue de 40% en cinq ans, ont annoncé mercredi les autorités de ce pays, qui misent désormais non seulement sur le cacao, mais sur l'"or noir".

La Côte d'ivoire, qui assure à elle seule 40% de la production mondiale de cacao, entend ainsi faire de l'exploitation du pétrole "la deuxième mamelle de son économie", derrière son "potentiel agricole", a déclaré le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan.

Celui-ci s'exprimait à l'ouverture d'une rencontre internationale à Yamoussoukro (centre) ayant pour thème : "quelle énergie pour une Côte d'Ivoire nouvelle ?".

"La production de pétrole a atteint au premier semestre 2016 45.000 barils par jour contre 34.000 barils/j en 2011", a annoncé, de son côté, Ousmane Doukouré, qui supervise l'exploitation et la production des hydrocarbures.

Les revenus du pétrole au cours de cette période (2011-2015) ont atteint près de "quatre milliards dollars", a-t-il souligné, évoquant de "belles perspectives avec sept découvertes à mettre en valeur".

La Côte d'Ivoire a en outre annoncé "3,3 milliards de dollars d'investissements" dans ce secteur entre 2015 et 2020.

Selon le Premier ministre, "la révision du Code pétrolier et la mise en place des Contrats de partage de production (CPP) ont permis d'attirer de nouveaux investisseurs dans le secteur" qui ont profité d'un "contexte favorable" pour conclure "19 nouveaux contrats" entre décembre 2011 et septembre 2014.

XS
SM
MD
LG