Liens d'accessibilité

Hausse de la criminalité et de l'usage des armes au Canada


Photo d'illustration

Photo d'illustration

Le taux de criminalité au Canada s'est aggravé l'an dernier, après une atténuation pendant une décennie, sous l'effet notamment d'une recrudescence de l'usage d'armes à feu, a indiqué mercredi l'institut de la statistique.

L'indice de gravité de la criminalité avec violence, qui mesure le volume de crimes violents par rapport à la population, a augmenté de 6% en 2015 avec plus d'homicides, de tentatives de meurtre et de délits avec armes à feu, selon Statistique Canada.

Avec les tentatives de meurtre, les infractions relatives aux armes à feu ont augmenté de 22% sur un an en 2015.

Cette remontée de la criminalité a été sensible dans l'ouest canadien. La moyenne du taux de criminalité est largement au-dessus de la moyenne nationale pour les provinces du Manitoba, Saskatchewan, Alberta et Colombie-Britannique, et des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon.

Pour ces deux territoires, où la proportion de la population amérindienne est plus importante avec des fortes inégalités sociales, le taux de criminalité est plus important depuis plusieurs années. Pour le Yukon, la criminalité y est même quatre fois plus élevée que pour l'ensemble du Canada.

Mais l'augmentation des actes criminels l'an dernier a été plus particulièrement marquée dans la province de l'Alberta.

Frappée par une récession sévère dans le sillage de la chute des prix du pétrole depuis deux ans, cette province doit composer avec un taux de chômage deux fois plus important, passé de 4 à 8% de la population active en deux ans.

C'est principalement à Calgary et Edmonton, les deux plus grandes villes de l'Alberta, que l'indice de gravité de la criminalité a bondi le plus l'an dernier (+29% et +16% respectivement).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG