Liens d'accessibilité

Harmony of the Seas: une "erreur humaine" probablement à l'origine de l'accident mortel


Le plus grand paquebot du monde, Harmony of the Seas, au port de Saint Nazaire, France, le 15 mai 2016. epa//EDWARD BOONE

Le plus grand paquebot du monde, Harmony of the Seas, au port de Saint Nazaire, France, le 15 mai 2016. epa//EDWARD BOONE

L'enquête ouverte à Marseille (sud de la France) après la mort mardi d'un membre d'équipage du plus gros paquebot du monde, l'Harmony of the Seas, s'orientait vers la piste d'une "erreur humaine".

Un canot de sauvetage de l'Harmony of the Seas, en escale dans la ville, s'était décroché pendant un exercice de sécurité, tuant un membre d'équipage, un Philippin de 42 ans, et en blessant quatre autres.

Les premiers éléments de l'enquête, menée sous l'autorité du parquet de Marseille, n'ont pas permis de déceler de "défaillance matérielle", a indiqué mercredi le procureur Xavier Tarabeux. Les enquêteurs cherchent désormais à déterminer si des fautes ont pu être commises dans l'utilisation du matériel.

Des auditions "sont en cours", a précisé le magistrat. Jusqu'à nouvel ordre, l'Harmony of the Seas, qui devait initialement reprendre la mer mardi soir en direction de l'Italie, reste au port de Marseille, pour les nécessités de l'enquête.

Mardi, le canot de sauvetage avait fait une chute brutale de 10 mètres de hauteur dans l'eau.

Le bateau de croisière, un mastodonte flottant pouvant accueillir 6.400 passagers et 2.400 membres d'équipage, bat pavillon des Bahamas et appartient à l'armateur américain Royal Caribbean.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG