Liens d'accessibilité

"Hama Amadou sortira de prison par les urnes" promet son directeur de campagne


Dans une interview à VOA Afrique, Mamadou Youba Diallo revient sur la campagne de l'entre deux tours pour le candidat du Modem Lumana, toujours emprisonné.

Réclamez-vous toujours la libération de Hama Amadou pour mener campagne pour ce second tour ?

Mamadou Youba Diallo : "Le premier tour s’est déroulé sans l’un des principaux candidats et le second tour risque de se passer de la même manière. Malgré les différentes actions nationales ou internationales, notre président, qui est le challenger de M.Issoufou continue de rester derrière les barreaux. C’est illégal. C’est en violation de toutes les dispositions juridiques qui veulent que les candidats soient placés dans les mêmes conditions d’équité."

Vous êtes allé le voir en prison après ces résultats. Quel est son message pour les électeurs ?

Mamadou Youba Diallo : "Il est très satisfait du résultat auquel est parvenu son parti compte tenu des conditions dans lesquelles se sont tenues les élections empruntes de beaucoup de fraudes, d’intimidations et de menaces. En dépit de tout ça, le résultat obtenu a été très apprécié par Hama Amadou. Il garde l'espoir que nous vaincrons si es conditions de vote sont régulières."

Pourquoi ne pas introduire une demande de grâce présidentielle ?

Mamadou Youba Diallo : "Cela serait reconnaître les faits reprochés, ce qui n’est pas le cas. Tout le monde sait que c’est un montage politique, même la communauté internationale. Issoufou est à la base de son arrestation. Nous ne sommes pas dupes. Pour le libérer, il y a la décision d’Issoufou ou celle des urnes. Si Issoufou est battu, ce que nous espérons, notre président sortira des le lendemain."

La Coalition pour l’Alternance a dénoncé “les résultats grotesques” du premier tour de la présidentielle. Quels sont vos chiffres ?

Mamadou Youba Diallo : "Pour nous, Issoufou n’a guère dépassé les 34 %, suivi de Hama Amadou avec 32 % des suffrages. En troisième position, Seïni Oumarou recueille 28 % des suffrages. C’est incroyable que le président Mahamane Ousmane soit battu chez lui, dans la région de Zinder, la région la plus peuplée. C’est du jamais vu depuis le processus démocratique."

Hama Amadou peut-il se prévaloir du soutien de l'ensemble des membres de la Copa ?

Mamadou Youba Diallo : "Oui, il n'y a aucun doute. Nous avons crée une structure nationale de campagne qui regroupe tous les partis, pas Lumana seulement. "

L'autre enseignement de ce scrutin, c'est que le Moden Lumana devient le premier parti d'opposition au Niger.

Mamadou Youba Diallo : "Nous comptons 25 députés, le MNSD à 20. Les Nigériens ne sont pas violents et n'aiment pas l'injustice. Notre président est victime de l'injustice la plus grossière donc sa cote à remonte. M.Issoufou et son groupe ont joué un rôle positif pour Hama Amadou. Ils ont fait campagne pour lui sans le vouloir."

Propos recueillis par Nicolas Pinault

XS
SM
MD
LG