Liens d'accessibilité

Haïti : au moins onze morts dans une tempête


Une rue inondée à Port-au-Prince

Une rue inondée à Port-au-Prince

Le président Michel Martelly, au pouvoir depuis le 14 mai, a lancé un appel au calme alors que cette tempête traverse la ville.

Des pluies torrentielles se sont abattues sur Haïti, lundi, provoquant des glissements de terrain et des inondations qui ont coûté la vie à au moins onze personnes. Pendant des heures, les rues de Port-au-Prince, la capitale, se sont transformées en de véritables rivières, forçant des chauffeurs à abandonner leurs voitures. Le déferlement des eaux n’a pas épargné les bidonvilles surpeuplés et les camps de fortune qui abritent des milliers de gens encore sans logis, plus d’un an et demi après un séisme dévastateur.

Le président Michel Martelly, au pouvoir depuis le 14 mai, a lancé un appel au calme alors que cette tempête traverse la ville. Les derniers bulletins météo prévoient de fortes pluies également et, peut-être des inondations, de l’autre côté de la frontière, en République Dominicaine, ainsi qu’à Cuba et à la Jamaïque, deux autres pays de la région des Grandes Antilles.

La saison cyclonique vient à peine de commencer dans la zone Atlantique et, pour les Haïtiens, c’est une période de haute préoccupation, surtout au moment où le pays fait face à une épidémie de choléra, qui a déjà fait plusieurs milliers de morts.

XS
SM
MD
LG