Liens d'accessibilité

Hagel : Obama salue une « main ferme »


Le président Barack Obama (à dr.), saluant Chuck Hagel aprés avoir annoncé sa démission (AP)

Pour Barack Obama, Chuck Hagel était loin d’être « un secrétaire à Défense ordinaire » s’étant consacré à la sécurité nationale pendant six décennies.

Le secrétaire à la Défense Chuck Hagel a démissionné de son poste après moins de deux années dans le gouvernement fédéral. Lors d’une cérémonie à la Maison Blanche, le président Barack Obama a fait savoir que M. Hagel lui a confié le mois dernier qu'il était temps pour lui de mettre un terme à son service.

M. Obama a qualifié M. Hagel de « main ferme » au service de son administration dans les réponses aux défis présentés par le virus à Ebola et l'Etat islamique (EI). Pour le chef de l’exécutif américain, Hagel était loin d’être « un secrétaire à Défense ordinaire » s’étant consacré à la sécurité nationale, aux hommes et aux femmes en uniforme aux États-Unis pendant six décennies.

Hagel était le seul républicain dans le gouvernement de M. Obama. Il a déclaré que servir en tant que secrétaire à la Défense était « le plus grand privilège de sa vie ». Il a assuré qu'il resterait à son poste jusqu'à ce que son successeur soit confirmé. Il a rappelé avoir fait de la stabilité et de la prospérité ses priorités pendant son temps au ministère de la Défense.

Le New York Times, citant de hauts responsables du gouvernement, a rapporté lundi que la démission de M. Hagel est intervenue « sous pression », sur des controverses en matière de politique étrangère, y compris la guerre en cours contre le groupe État islamique (EI) en Syrie et en Irak.

M. Hagel est le premier membre du cabinet Obama à quitter ses fonctions depuis que les républicains ont remporté le Sénat début novembre, donnant à l’opposition plein contrôle du Congrès à partir de janvier 2015. Il avait prêté serment en qualité de secrétaire à la Séfense en février 2013, succédant à ce poste à Leon Panetta.

XS
SM
MD
LG