Liens d'accessibilité

La gymnaste Simone Biles souveraine avec une quatrième médaille d’or à Rio


Simone Biles, Rio de Janeiro, Brésil, le 15, août 2016.

Simone Biles, Rio de Janeiro, Brésil, le 15, août 2016.

L’américaine a conquis de haute lutte sa place parmi les plus grandes gymnastes de l’histoire. Simone Biles égale le record de titres féminins en gymnastique artistique sur une édition des Jeux Olympiques.

Simone Biles, saga olympique, 5e et dernier épisode : celui d'une quatrième médaille d'or aux Jeux de Rio 2016, cueillie mardi au sol, qui convoque un record et traduit l'impressionnante domination de l'Américaine dans la gymnastique artistique féminine.

« Je suis un peu soulagée parce que ça a été un long parcours. J’ai apprécié chaque instant, et je sais que notre équipe aussi. Ça a été très long, et concourir autant de fois cette semaine, j’en sors quelque peu fatiguée. Nous voulions juste finir sur une bonne note », a dit la reine de l’Arène olympique de Rio.

La Texane de 19 ans, pour ses premiers Jeux, avait auparavant été titrée à Rio par équipes, au concours général et au saut, outre une médaille de bronze à la poutre. Mardi, elle a quitté le présent immédiat pour entrer dans l'histoire profonde en égalant le record de quatre titres sur les mêmes Jeux codétenu par la Soviétique Larissa Latynina et la Hongroise Agnes Keleti en 1956, quand il y avait sept compétitions contre six aujourd'hui, ainsi que la Tchécoslovaque Vera Caslavska (1968) et la Roumaine Ecaterina Szabo (1984).

Sur les six titres possibles, elle n'en aura laissé échapper que deux, dont celui des barres asymétriques, son point faible. Et sur ses cinq finales disputées, elle aura connu une fausse note, lundi, quand elle a perdu l'équilibre à la poutre et deux places au podium. Elle avait beau faire bonne figure avec son bronze olympique, le rêve d'un quintuplé inédit s'était évanoui.

Avec Olympic.org

XS
SM
MD
LG