Liens d'accessibilité

L’auteur présumé du viol à l'origine des manifestations arrêté à Conakry


Un homme arrêté à Conakry, le 27 septembre 2011

Un homme arrêté à Conakry, le 27 septembre 2011

Le porte-parole de la police guinéenne, Boubacar Kassé, confirme l’arrestation du suspect.

Le ministre de la Justice, Cheick Sako, avait indiqué, le 4 novembre, lors d'une manifestation de femmes contre l'impunité des auteurs de violences sexuelles, que le suspect avait fui en Côte d'Ivoire voisine.

"Après le mandat d'arrêt délivré contre lui par la Justice guinéenne, Tamsir Touré a été arrêté et vient d'arriver à la maison centrale de Conakry pour préparer sa défense dans l'affaire de viol présumé pour laquelle il est poursuivi", indique aussi communiqué du gouvernement.

Des sources concordantes citées par l’AFP parlent d’un jeune rappeur guinéen soupçonné ce viol dont les images ont ensuite été diffusées sur les réseaux sociaux. Il est visé par un mandat d'arrêt internationa.

Dans le cadre de l'enquête ouverte à la suite de la diffusion de la vidéo, deux hommes, arrêtés le 29 octobre, ont été inculpés de complicité de viol le 2 novembre.

Selon la police, l'un des complices présumés aurait aidé Tamsir Touré à fuir et l'autre lui aurait prêté l'hébergement où l'agression sexuelle a été commise, en juillet.

Le suspect évoluait dans le sillage du groupe de rap Banlieuz'art, populaire en Guinée, qui a pris ses distances lorsque l'affaire a éclaté, assurant ne plus travailler avec lui depuis déjà un certain temps.

"Les présumés complices sont tous aux arrêts. Le présumé auteur a pu s'échapper pour la Côte d'Ivoire", avait affirmé le 4 novembre le ministre de la Justice, précisant avoir fait émettre un mandat d'arrêt international.

"Il semble contester les faits", a indiqué M. Sako. "Il faut qu'il vienne de lui-même s'expliquer devant la Justice. Parce que s'il ne vient pas, partout où il ira, on ira le chercher!", a-t-il déclaré.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG