Liens d'accessibilité

Guinée équatoriale : le gouvernement suspend la tournée d'un opposant après un incident


Teodoro Obiang Nguema Mbasongo, président de la Guinée équatoriale

Teodoro Obiang Nguema Mbasongo, président de la Guinée équatoriale

Le ministère de l'Intérieur Engonga Nguema Onguene a annoncé mardi à la télévision d'Etat la suspension de la tournée leader de la Ciudadanos por la Innovación (CI), parti d'opposition.

Le ministère de l'Intérieur équato-guinéen a aussi annoncé l’arrestation des militants de la CI accusés d'avoir molesté un agent de sécurité lors d'un meeting dimanche à Bata, sur la partie continentale du pays.

Ces militants "vont répondre de leurs actes devant les juges", a ajouté le ministre.

Le deuxième vice-président de la République chargé de la Défense et de la Sécurité, Teodorin Nguema Obiang - par ailleurs fils de l'actuel président Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis 1979 et candidat à un nouveau mandat - a rencontré lundi le ministre de l'Intérieur pour lui signifier sa "préoccupation" sur cet incident, a rapporté par ailleurs la radio d'Etat à Malabo.

Selon les médias d'Etat, l'agent de sécurité a affirmé avoir été battu par des militants de l'opposition lors d'un meeting de la CI à Bata.

Interrogé par l'AFP, Gabriel Nse Obiang Obono, candidat à la présidentielle prévue d'ici la fin 2016, a réfuté la version officielle et accusé les autorités d'avoir voulu infiltrer sa réunion. "Les autorités ont renversé la version des faits", a-t-il assuré, en dénonçant les "intimidations" du pouvoir.

Teodoro Obiang Nguema dirige le pays d'Afrique centrale d'une main de fer depuis un coup d'État de 1979 qui avait renversé le régime sanguinaire de son oncle, Macias Nguema. Son régime est régulièrement dénoncé par les organisations de défense des droits de l'homme pour sa violente répression à l'encontre des opposants politiques, des organisations indépendantes de la société civile et des médias, ainsi que pour l'ampleur de la corruption dans le pays.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG