Liens d'accessibilité

Guinée-Bissau: le programme du Premier ministre Correia voté en l'absence de l'opposition


Photo d’archives : Le président de la Guinée-Bissau José Mario Vaz s’apprêtant à s’adresser à la presse après une réunion avec des responsables portugais au palais présidentiel à Lisbonne, le 19 juin 2014.

Photo d’archives : Le président de la Guinée-Bissau José Mario Vaz s’apprêtant à s’adresser à la presse après une réunion avec des responsables portugais au palais présidentiel à Lisbonne, le 19 juin 2014.

Le programme de gouvernement du Premier ministre bissau-guinéen Carlos Correia a été voté jeudi par l'Assemblée nationale à Bissau, en l'absence d'une quarantaine de députés de l'opposition.

Ces députés ont boycotté la séance, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le vote a été précédé par plus d'un mois de perturbation des travaux du Parlement en raison de la fronde de quinze députés du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir), qui compte 57 députés sur les 102 élus au total.

Les 15 dissidents ont été exclus du PAIGC pour s'être abstenus lors du vote, le 23 décembre, de la déclaration de politique générale du Premier ministre, qui avait par conséquent échoué à obtenir une majorité.

Ils ont été remplacés par 15 suppléants, une décision que contestent les dissidents, appuyés dans leur fronde par le Parti de la rénovation sociale (PRS, opposition, 41 députés).

Après des jours de bras de fer entre les deux camps au sein de la majorité, marqués par une suspension des travaux, l'Assemblée nationale s'est réunie jeudi pour de nouveau se prononcer sur le programme du Premier ministre Correia. Il a été approuvé à l'unanimité par les 60 députés présents: 57 du PAIGC incluant les 15 nouveaux investis, et trois issus de trois petites formations.

La séance a été boycottée par les 41 élus du PRS et un député d'un des trois petits partis.

Les députés se sont prononcés sur la base d'une copie du programme de gouvernement qui leur avait été préalablement distribuée, et qui avait leur avait déjà été exposée en décembre.

"Je suis maintenant très satisfait avec un programme approuvé à l'unanimité. Nous pouvons donc aspirer aux promesses faites par nos partenaires lors de la table ronde de Bruxelles (tenue en mars 2015, NDLR)", s'est félicité M. Correia devant la presse à l'issue du vote.

Ce programme "est axé sur quatre points principaux: les infrastructures, la relance du secteur de l'industrie, la relance de l'économie et le secteur social, éducation et santé" principalement, a-t-il ajouté.

Les 15 exclus du PAIGC se sont vu interdire jeudi l'accès à l'Assemblée par des policiers déployés en nombre autour et à l'intérieur du Parlement, d'après le journaliste de l'AFP.

La Guinée-Bissau, une ex-colonie portugaise comptant 1,6 million d'habitants, a connu de nombreuses tentatives de coups d'Etat, réussies ou manquées, dans lesquelles les militaires ont généralement joué un rôle prépondérant.

Pendant des années, l'instabilité politique et la pauvreté y ont facilité l'implantation de narcotrafiquants, sous la protection présumée de hauts responsables de l'armée.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG