Liens d'accessibilité

Guinée-Bissau: pas d'amnistie pour les putschistes


L'ex-chef de l'armée bissau-guinéenne, le général Antonio Indjai (au c.), sortant d'une réunion de la CEDEAO, le 7 nov. 2012

L'ex-chef de l'armée bissau-guinéenne, le général Antonio Indjai (au c.), sortant d'une réunion de la CEDEAO, le 7 nov. 2012

Les parlementaires ont dit Non à une proposition de loi qui aurait donné l'amnistie à tous les officiers impliqués dans le coup d'État de 2012.

Les députés de la Guinée-Bissau rejettent l'amnistie pour les putschistes. Les parlementaires ont dit Non à une proposition de loi qui aurait donné l'amnistie à tous les responsables militaires impliqués dans le coup d'État de l'an dernier, indique l'agence de nouvelles Associated Press.

Le militant des droits humains Luis Vaz Martins a salué le vote des députés. Pour lui, c'est un signe clair que les citoyens veulent mettre un terme aux coups d'Etat qui ont longtemps troublé la Guinée-Bissau.



Le dernier coup d’état a eu lieu en avril 2012, lorsque l'armée a arrêté l'ancien Premier ministre Carlos Gomes quelques semaines avant le second tour de l'élection présidentielle, à laquelle il était donné favori.

Un gouvernement de transition a été mis en place dans le pays jusqu'aux prochaines élections prévues en novembre de cette année, mais les observateurs ont averti que le vote pourrait être reporté.
XS
SM
MD
LG