Liens d'accessibilité

La Guinée dans l’attente des résultats du second tour de la présidentielle


Les Guinéens attendant de voter dimanche

Les Guinéens attendant de voter dimanche

Dans une déclaration conjointe, les observateurs électoraux de l’Union africaine, du Centre Carter et de l’Union européenne ont fait état d’un afflux massif des Guinéens aux urnes. La déclaration exhorte les deux candidats à faire preuve d’un « sens de responsabilité » en attendant les résultats.

Les Guinéens ont voté, dimanche, au second tour de la présidentielle pour décider qui, d’Alpha Condé ou de Cellou Dalein Diallo, sera leur prochain président. Mis à part quelques problèmes mineurs de logistique, le scrutin s’est déroulé dans le calme, et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a jusqu’à mercredi pour en publier les résultats.

Cellou Dalein Diallo, arrivé en tête au premier tour

Cellou Dalein Diallo, arrivé en tête au premier tour

Les électeurs à travers le pays ont voté dans la sérénité, a indiqué le président de la CENI, Siaka Toumani Sangaré.

Dans une déclaration conjointe, les observateurs électoraux de l’Union africaine, du Centre Carter et de l’Union européenne ont, de leur côté, fait état d’un afflux massif des Guinéens aux urnes. La déclaration exhorte les deux candidats à faire preuve d’un « sens de responsabilité » en attendant les résultats.

Le président intérimaire, le général Sékouba Konaté, et le Premier ministre de la transition, Jean-Marie Doré

Le président intérimaire, le général Sékouba Konaté, et le Premier ministre de la transition, Jean-Marie Doré

Le vice-président du Centre Carter, John Stremlau, mène la mission d’observation de son organisation en Guinée, en compagnie de l’ancien président nigérian Yakubu Gowon. Il a appelé les leaders politiques de tous les bords « à être généreux dans la victoire, magnanimes dans la défaite, à placer les intérêts du pays avant des leurs. » Les générations futures se tourneront vers ce moment historique de la Guinée « avec inspiration et confiance » si tout se passe bien, a souligné John Stremlau.

Le scrutin de dimanche doit rétablir un régime civil en Guinée après la prise de pouvoir par les militaires en 2008, à la mort du président Lansana Conté. Le président intérimaire, le général Sékouba Konaté a averti que l’armée ne tolèrera aucune violence.

XS
SM
MD
LG