Liens d'accessibilité

Guinée : un Malien à la tête de la CENI, au moins deux morts à Conakry


Incertitudes sur le second tour prévu le 24 octobre

Incertitudes sur le second tour prévu le 24 octobre

Les centaines de jeunes sympathisants du parti de Cellou Dalein Diallo ont attaqué les forces de l'ordre avec des pierres dans plusieurs quartiers de la capitale.

La tension demeure vive en Guinée en rapport avec la crise née au sein de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Dans l’espoir de sortir le pays de l’impasse, le président intérimaire, le général Sékouba Konaté, a nommé par décret, mardi, le Malien Siaka Toumani Sangaré président de la CENI, rapporte l’AFP.

Des affrontements ont opposé, mardi, à Conakry, la police et a des partisans de l’Union des forces démocratiques de Guiné (l’UFDG), le parti de Cellou Dalein Diallo. Le président de l'Observatoire national des droits de l'homme, Aliou Barry, cité par l’AFP, faisait état de deux morts et 29 blessés.

Les centaines de jeunes sympathisants du parti de Cellou Dalein Diallo ont attaqué les forces de l'ordre avec des pierres dans plusieurs quartiers de la capitale. Ces dernières ont répliqué d'abord par des tirs de sommation, puis ont ensuite tiré à balles réelles sur ces jeunes.

XS
SM
MD
LG