Liens d'accessibilité

Procès Soropogui : Trois leaders de l'opposition rejettent une convocation de la justice guinéenne


Une scène de la manifestation du 27 septembre à Conakry, où Soropogui et des centaines d'autres militants ont été arrêtés

Une scène de la manifestation du 27 septembre à Conakry, où Soropogui et des centaines d'autres militants ont été arrêtés

Mouctar Diallo, Faya Millimono et Fodé Oussou Fofana dénoncent ce qu'ils appellent la violation des normes dans cette soi-disant convocation dont ils n'auraient pris connaissance que par la voie des ondes

A Conakry, Etienne Soropogui, le vice-président des Nouvelles Forces Démocratiques, le parti de Mouctar Diallo, comparait depuis le 19 octobre 2011 au Tribunal de Dixinn.

Le procès devait prendre ce lundi un nouveau tournant avec la comparution requise par la Cour de trois leaders politiques, camarades de M. Soropogui. Cependant, Mouctar Diallo du parti NFD, Faya Millimono du NGR et Fodé Oussou Fofana de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo, ont décidé, semble-t-il de bouder la convocation qui, selon eux, n’a pas été faite selon les règles.

Au micro de Nicolas Pinault, M. Oussou Fofana explique que ses collègues et lui n'ont appris la nouvelle de cette soi-disant convocation que par la voie des ondes.

Fode Oussou Fofana de l’UFDG reclame la mise en liberté des arrêtés du 27 septembre –322 manifestants au total.

XS
SM
MD
LG