Liens d'accessibilité

Guinée : Les deux candidats sont au coude-coude


La participation au scrutin a été massive à Conakry

La participation au scrutin a été massive à Conakry

Le report des voix ne s'est pas opéré dans la logique sur laquelle se sont fondées les alliances électorales, dit le sociologue Alpha Amadou Bano Barry

En Guinée, selon les résultats partiels proclamés par la CENI, Cellou Dallain Diallo et Alpha Condé étaient jeudi au coude à Coude, avec cendant une légère avance pour le candidat de l’UFDG. Après dépouillement de près du tiers des bulletins, les tous derniers résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante font état de 740 987 voix pour Cellou Dalein Diallo, contre 648 679 voix pour le candidat Alpha Condé.

Plus de 4 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes. Les deux candidats ont appelé au calme. Le vice-recteur de l’université de Sonfonia (Conakry) estime que le report de voix à la base des alliances, ne s’est pas opéré comme souhaité. Il constate par exemple que l’électorat de la Basse-Guinée n’a pas porté son choix sur le candidat Cellou Dalein Diallo. Au demeurant chacun des candidats reste fort dans son bastion jusqu’à présent.

L'ancien président américain Jimmy Carter

L'ancien président américain Jimmy Carter

Dans un communiqué parvenu à la rédaction du service francophone de la VOA, le Centre Carter félicite les guinéens pour l’organisation pacifique et ordonnée du scrutin et pour leur participation élevée au second tour de l’élection présidentielle du 7 novembre 2010. La tenue réussie des élections est un témoignage éloquent du profond désir des guinéens d’exprimer leur volonté par la voie des urnes et d’achever la transition démocratique historique. Le Centre Carter salue l’enthousiasme et l’engagement du peuple et de l’électorat guinéens. Tous les guinéens devraient être fiers de ce qu’ils ont ainsi réalisé.

Toutefois, dit le Centre Carter, il est important pour les guinéens de maintenir leur engagement pour mener à son terme le processus électoral ainsi que toute la transition d’une manière transparente, crédible et apaisée. La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) devra effectuer le dépouillement final dans le délai requis et publier les résultats provisoires.

Pour sa part, la Cour Suprême devra assurer la transparence tout au long du processus de proclamation des résultats et de résolution des contentieux électoraux conformément aux obligations constitutionnelles et légales. Les deux candidats et leurs militants devront respecter leur engagement quant à un transfert pacifique du pouvoir, en utilisant les recours légaux appropriés pour toute contestation, a souligné le Centre Carter.

XS
SM
MD
LG