Liens d'accessibilité

Toujours pas de date pour le second tour de la présidentielle en Guinée


La dépouille du défunt président de la CENI, Ben Sékou Sylla, doit arriver vendredi à Conakry, à un moment où la confusion la plus totale règne quant à l’organisation du second tour de la présidentielle.

Jeudi, un incendie s'est produit au camp militaire Almany Samoury Touré, dans un bâtiment abritant du matériel électoral devant servir à ce scrutin. Un incident qui vient accentuer le malaise après l’annonce du report du second tour qui devait se dérouler dimanche 19 septembre. L'incendie - d'origine accidentelle, selon des membres de la Commission électorale - a endommagé un édifice qui abritait des bulletins de vote, des urnes et des isoloirs. L'incendie aurait été provoqué par un court-circuit.

Réunis mercredi par le premier ministre Jean Marie Doré, les principaux acteurs de la classe politique ont été amenés à constater l’absence des conditions minimales pour la tenue du scrutin du 19 septembre.

Par ailleurs, les Nations Unies ont lancé un appel au calme en Guinée. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a averti que quiconque tenterait d’entraver le scrutin serait appelé à rendre des comptes non seulement par les Guinéens, mais aussi par la communauté internationale.

XS
SM
MD
LG