Liens d'accessibilité

Elections en Guinée : Jean-Marie Dore crée la polémique


Elections en Guinée : Jean-Marie Dore crée la polémique

Elections en Guinée : Jean-Marie Dore crée la polémique

En Guinée, les informations selon lesquelles le Premier ministre aurait proposé une révision constitutionnelle provoque un véritable tollé dans la presse et les milieux politiques.

La proposition de modifier la Constitution avant le second tour de la présidentielle du 19 septembre en Guinée, a entraîné une levée de boucliers contre Jean-Marie Doré, Premier ministre de transition du pays qui vit sa première véritable expérience démocratique.

"Le Premier ministre perd la tête", "La folie de grandeur d'un Premier ministre en mal de publicité", il "a trahi le peuple de Guinée": la presse guinéenne s'est déchaînée contre Jean-Marie Doré, 72 ans, qui avait été nommé pour mener à bien la transition jusqu'aux élections.

Dans un projet de décret soumis au président de transition, le général Sékouba Konaté, Jean-Marie Doré propose de modifier la Constitution afin de réduire le rôle de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Il propose que l'organisation et la supervision du second tour se fassent "conjointement" avec le ministère de l’Administration du territoire et des affaires politiques, une façon pour son gouvernement, à travers les préfets et sous-préfets de région, de pouvoir mieux contrôler le scrutin.

XS
SM
MD
LG