Liens d'accessibilité

Guinée : les législatives auront lieu en juillet


Policiers guinéens poursuivant des partisans de l'opposition à Conakry en novembre 2010

Policiers guinéens poursuivant des partisans de l'opposition à Conakry en novembre 2010

La nouvelle date a été annoncée jeudi par le président de la commission électorale nationale indépendante Loucény Camara.

Les élections législatives en Guinée, reportées depuis des mois faute de consensus entre le pouvoir et l'opposition, auront lieu le 8 juillet, a annoncé jeudi le président de la commission électorale nationale indépendante (Céni), Loucéni Camara.

Devant la presse, M. Camara a annoncé que les travaux de la Céni, interrompus fin décembre 2011, reprenaient dès jeudi avec l'audit du fichier électoral qui s'achèvera le 15 mars, suivi de la révision des listes électorales et de la publication des listes révisées en mai.

Des élections législatives devaient avoir lieu six mois après l'installation du nouveau président élu en novembre 2010, Alpha Condé, mais elles ont été sans cesse reportées. Initialement prévues le 29 décembre 2011, elles ont été depuis lors repoussées sine die.

Cellou Dalein Diallo, chef de file de l'opposition en Guinée (archives 2010)

Cellou Dalein Diallo, chef de file de l'opposition en Guinée (archives 2010)

L’opposition, en particulier le Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition insiste, de son côté, sur un calendrier consensuel. C’est ce qu’ a déclaré Etienne Soropogui, vice-président des Nouvelles forces démocratiques (NFD) dans une interview accordée au service francophone de la VOA.

S’il n’y a pas de consensus, nous ne choisirons pas la voie du boycott mais nous allons tout faire pour empêcher que ces élections aient lieu, a ajouté M. Soropogui, disant que l’opposition souhaite un nouveau round de négociations sur les questions encore non résolues.

Même sentiment chez Faya Millimono, l'un des leaders de l'opposition guinéenne.

XS
SM
MD
LG