Liens d'accessibilité

La Guinée, toujours à la recherche d’une sortie de crise


A Conakry, le Conseil national de transition, le Conseil national de la communication et le Conseil économique et social sont montés ces jours-ci au créneau pour tenter de sortir le pays de l’impasse dans laquelle il se trouve en ce moment, pour cause de blocage de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Ces trois institutions ont publié un communiqué conjoint porté à la connaissance du peuple guinéen par Hadja Rabiatou Serah Diallo, présidente du Conseil national de transition. Madame Diallo a appelé à ce « que chacun voit la Guinée, et non pas un individu, que nous soyons sans couleur, sans race. Ceux qui parlent d’ethnie, c’est des médiocres. Et nous avons recommandé aussi à tous les états-majors des deux partis la retenue. »

A l’occasion de leur rencontre jeudi à Dakar, les chefs de missions de maintien de la paix de l’ONU en Afrique de l’Ouest se sont dit, eux aussi, préoccupés par la situation prévalant en Guinée.

L’Algérien Said Djinnit, émissaire du secrétaire général de l’ONU en Afrique de l’Ouest, a expliqué que le groupe a lancé un appel, en particulier aux deux candidats, pour qu’ils puissent surmonter les difficultés « autour de la question de la présidence de la Commission électorale nationale indépendante et créer ainsi les conditions pour que le pays s’engage, rapidement, dans l’organisation du deuxième tour de la présidentielle ».

XS
SM
MD
LG