Liens d'accessibilité

Gu Kailai condamnée à mort avec sursis


Gu Kailai durant son procés pour le meurtre d'un homme d'affaire britannique

Gu Kailai durant son procés pour le meurtre d'un homme d'affaire britannique

L'épouse de l'ex-dirigeant chinois Bo Xilai avait avoué le meurtre d'un homme d'affaire britannique qu'elle aurait empoisonné après une dispute.

L'épouse de l'ancien dirigeant du Parti communiste chinois tombé en disgrâce, M. Bo Xilai, a été condamnée à mort avec sursis par un tribunal chinois pour l’assassinat d’un homme d'affaires britannique.

Gu Kailai, qui a avoué le meurtre, a été reconnue coupable lundi d’ « homicide volontaire » et condamnée à mort avec deux ans de sursis. Ce qui signifie que la peine de mort sera probablement commuée en réclusion à vie si elle ne commet pas d'autres crimes durant les deux prochaines années.

Son complice, un employé de maison, a reçu une peine de 9 ans de réclusion, tandis que quatre policiers accusés d'avoir couvert ce crime ont été condamnés à des peines allant de 5 à onze ans de prison.

Mme Gu a déclaré lundi à la cour que ce verdict est juste, faisant valoir qu’il est respectueux « de la loi, de la réalité et de la vie ».

Lors de son procès début août, Mme Gu a avoué avoir attiré Neil Heywood – avec qui elle faisait des affaires à l'époque - dans un hôtel de la ville de Chongqing en Novembre dernier, avant de le soûler et de l’empoisonner. Lors d’une dispute, le Britannique aurait menacé son fils. Avant que le scandale n’éclate, Bo Xilai, était l’une des étoiles montantes du Parti communiste, mais il a depuis perdu son poste de chef du PC de Chongqing.

Cette affaire est l'un des plus grands scandales politiques à secouer la Chine depuis plusieurs décennies.
XS
SM
MD
LG