Liens d'accessibilité

Un important groupe rebelle syrien annonce sa venue au sommet de Ryad


Photo d’archives : Le président syrien Bachar al-Assad lors d'un entretien avec Telesur, chaîne publique du Venezuela, à Damas, en Syrie, le 25 septembre 2015.

Photo d’archives : Le président syrien Bachar al-Assad lors d'un entretien avec Telesur, chaîne publique du Venezuela, à Damas, en Syrie, le 25 septembre 2015.

Jaïch al-Islam est considéré comme le plus important groupe armé près de Damas, et contrôle la plus grande partie de la banlieue de la Ghouta orientale.

Le groupe rebelle Jaïch al-Islam a annoncé lundi soir qu'il se rendrait à Ryad cette semaine pour une réunion sans précédent d'opposants au régime de Bachar al-Assad, devenant le premier groupe rebelle à confirmer sa présence à cette rencontre.

Dans un communiqué envoyé par mail, le porte-parole de Jaïch al-Islam (l'Armée de l'Islam), Islam Allouche, a déclaré qu'il enverrait deux délégués dans la capitale saoudienne, Mohammad Allouche et Mohammad Birqdar, à la conférence, qui doit débuter mercredi.

Zahrane Allouche, le chef de Jaïch al-Islam, n'assistera pas à la réunion, selon le communiqué.

Jaïch al-Islam est considéré comme le plus important groupe armé près de Damas, et contrôle la plus grande partie de la banlieue de la Ghouta orientale, régulièrement bombardée par les forces gouvernementales.

Des liens étroits avec l'Arabie Saoudite lui sont attribués. Le royaume saoudien a annoncé le mois dernier qu'il accueillerait cette réunion visant à unifier factions politiques et militaires, pour bâtir une plateforme commune en vue de futures discussions avec le régime du président syrien Bachar al-Assad.

Une source dans l'opposition a déclaré à l'AFP la semaine dernière que le Front du Sud, une coalition de groupes considérés comme modérés et présente dans le sud de la Syrie, avait également été invité, mais le groupe n'a pas confirmé sa présence à la réunion.

Les organisations qualifiées de "terroristes" comme l'organisation Etat Islamique (EI) et le Front al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, ont été exclues de la rencontre.

Ahrar al-Cham, groupe considéré comme le plus puissant après al-Nosra et l'EI, ferait partie des invités. Sollicité, Ahrar al-Cham n'a pas voulu confirmer cette information.

Les organisations kurdes et les Forces démocratiques syriennes, une récente coalition de milices kurdes, arabes et chrétiennes, n'ont pas été invitées.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG