Liens d'accessibilité

Grève à la radio et la télévision d'Etat au Niger


La radio et télévision d'Etat du Niger sont paralysées depuis le 23 décembre par une grève de deux jours de leurs quelque 600 agents qui réclament des augmentations de salaires, a annoncé leur syndicat.

"Nous sommes en grève pour la revalorisation de 20% des salaires des agents de l'ORTN (Office de radio et télévision du Niger)", a expliqué à la presse, Idi Gambo, un des responsables du Syndicat des agents de l'information (Sainfo).

La grève qui doit s'achever jeudi a été décidée suite à "l'échec de négociations" avec le ministre de la Communication et celui de l'Emploi, a-t-il expliqué.

"En raison d'un mot d'ordre de grève nous vous présentons un programme minimum", peut-on lire depuis mercredi sur l'écran de "Télé Sahel", la chaîne de télévision nationale.

Tal TV, la deuxième télévision publique, qui n'émet que dans la capitale et ses environs, a même cessé d'émettre. La radio nationale "La Voix du Sahel" ne diffuse que de la musique.

"Le mouvement est très bien suivi", a commenté à l'AFP Yahaya Rabo, un autre dirigeant syndical.

Ainsi, mercredi soir "seulement quinze minutes" ont été consacrées au journal télévisé "qui dure habituellement plus d'une heure", a-t-il indiqué.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG