Liens d'accessibilité

Grève illimitée des enseignants en Guinée


Vue sur la capitale guinéenne, à Conakry, le 8 octobre 2015.

Les écoles sont fermées depuis plusieurs jours en Guinée pour cause de grève des enseignants. Les syndicats des professionnels de l'éducation ont appelé à une grève illimitée.

Les enseignants réclament entre autres de meilleurs traitements.

Le président Alpha Condé a rencontré une délégation des syndicalistes mercredi à Conakry.

Parmi les neufs points de revendication : la situation des enseignants contractuels non-retenus au concours d’entrée à la fonction publique. Selon Mamady Magassouba membre de l’unité d’action, une plateforme qui regroupe dix centrales syndicales, ces contractuels sont en situation de classe depuis plusieurs années. Au moins cinq ans sans salaire et dans des endroits reculés.

Le premier février Mamady Magassouba et ces collèges avaient lancé une grève de sept jours.

Après quelques jours seulement, l’inter-centrale syndical des enseignants de Guinée a, à son tour, lancé une grève illimitée.

Comme les premiers, les syndicalistes grévistes souhaitent discuter avec le gouvernement du cas des contractuelles non-retenus mais aussi revoir la grille revoir la grille des salaires des enseignants.

Le gouvernement a fait des propositions sur l’ancienneté et le cas des contractuels, a confié Ben Soryba Camara, Secrétaire général de la fédération syndicale professionnelle de l’éducation.

Les enseignants disent ne pas comprendre la nouvelle grille indiciaire proposée par le gouvernement.

Les négociations sont en cours. Le gouvernement se dit confiant mais reste préoccupé quant à l’augmentation de la grille salariale globale.

Reportage de Zakaria Camara à Conakry

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG