Liens d'accessibilité

Attentat à Kigali alors que Kagame triomphe


Personne n’a revendiqué la responsabilité de l’attentat à la grenade pour l’instant. Entre février et mai, Kigali a été le théâtre d’autres attaques à la grenade, qui ont fait au moins quatre morts et une cinquantaine de blessés.

Une grenade a explosé mercredi soir dans la capitale du Rwanda, Kigali, faisant sept blessés, après l'annonce de la réélection triomphale du Président Paul Kagamé avec 93% des suffrages exprimés. Selon la police, la grenade a éclaté prés de la gare routière à l’heure de pointe en fin de journée. Personne n’a revendiqué la responsabilité de l’attentat pour l’instant. Entre février et mai, Kigali a été le théâtre d’autres attaques à la grenade, qui ont fait au moins quatre morts et une cinquantaine de blessés.


Le président de la Commission électorale, Charles Munyaneza a chiffré la participation au scrutin de lundi à plus de 95%. Il s’est déclaré « heureux » du processus électoral, ajoutant que la commission n’a reçu aucune plainte portant sur une quelconque tentative pour intimider les électeurs.

Les observateurs internationaux ont qualifié le vote de pacifique, tout en soulignant l’absence d’opposants crédibles face à M. Kagame. Ce dernier avait trois rivaux, mais tous étaient liés au Front Patriotique Rwandais (FPR) du président. Plusieurs autres candidats de l’opposition s’étaient vu interdire de se présenter.

XS
SM
MD
LG