Liens d'accessibilité

Grâce à l’informatique, des scientifiques prédisent des réductions importantes de biomasse dans l'océan profond


Les coraux sont menacés par la réduction de biomasse dans l'océan profond

Les coraux sont menacés par la réduction de biomasse dans l'océan profond

Une étude scientifique internationale, à laquelle a participé le Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement en France (LSCE - CEA/CNRS/UVSQ), a quantifié pour la première fois, grâce à des modèles informatiques, les futures réductions régionales de biomasse dans l'océan profond. Pour se faire, les scientifiques ont eu recours à des modèles du climat de dernière génération.


Leurs travaux montrent que même les écosystèmes les plus inaccessibles de l'océan profond ne sont pas à l'abri des impacts du changement climatique et que leur biomasse devrait connaître une forte diminution. Selon Marion Gehlen, du LSCE, la biomasse des organismes peuplant les grands fonds océaniques déclinera au cours de ce siècle de près de 38% dans l'Atlantique Nord et d'environ 5% à l'échelle de l'océan global. Cette diminution s'explique par une réduction des apports de nourriture depuis la surface de l'océan.

Toujours selon Mme Gehlen, ces réductions affecteront une plus de 80% des habitats clefs, tels que les récifs de coraux profonds, les monts marins ou même les canyons. Elles devraient s’accompagner d’une diminution de la taille des organismes, ce qui pourrait avoir un impact sur la pêche profonde.

Les résultats de l’étude ont été publiés en ligne sur le site du "Global Change Biology''.
XS
SM
MD
LG