Liens d'accessibilité

Gouvernance : les Africains, mécontents, selon Afrobaromètre


Des Nigérians manifestant contre la corruption

Des Nigérians manifestant contre la corruption

Une nouvelle étude révèle que la majorité des Africains sont mécontents des efforts de leurs gouvernements pour lutter contre la corruption, et que beaucoup doivent toujours verser des pots de vin pour obtenir des services de base.

Selon cette étude réalisée par le cabinet de recherche indépendant Afrobaromètre, 56 % des personnes interrogées ont déclaré que leur gouvernement se débrouille mal pour améliorer la gouvernance. Le Nigeria, l'Egypte et le Zimbabwe sont les pays les plus mal notés, tandis que le Malawi, Lesotho et Botswana viennent en tête du classement.

Environ 30 % des sondés ont déclaré avoir payé un pot de vin au moins une fois durant l'année écoulée, souvent pour recevoir un traitement médical, un document incontournable, ou pour éviter un problème avec la police.

Ce sont les polices qui sont les plus mal notées, 81 % des sondés disant qu’une bonne partie des agents de l’ordre, ou même leur totalité, sont impliqués dans la corruption, notamment au Nigeria, au Kenya et en Sierra Leone.

L'étude a également révélé que les personnes pauvres paient des pots de vin plus souvent que les gens appartenant à la classe moyenne ou les riches.

Afrobaromètre affirme que ses conclusions sont basées sur des enquêtes menées auprès de plus de 51.000 personnes dans 34 pays africains, entre octobre 2011 et juin 2012. L'organisation, qui s’est dotée de partenaires dans plusieurs pays africains, mène des enquêtes régulières pour suivre les tendances dans les attitudes du public.

Le mois dernier, Afrobaromètre a publié une étude montrant qu'en dépit de la forte croissance économique du continent, la plupart des Africains n'ont toujours pas accès aux services de base tels que l'eau potable, l'alimentation et les soins médicaux.
XS
SM
MD
LG