Liens d'accessibilité

Google lance le droit à l'oubli en ligne


Google a commencé jeudi à permettre aux citoyens européens le souhaitant d’obtenir la suppression de résultats de recherche embarrassants, hors de propos ou désagréables sur leur vie privée, dont ils estiment qu’ils peuvent leur porter préjudice.

La mesure a été prise pour se conformer à un arrêt historique rendu le 13 mai par la Cour de justice européenne en faveur d'un « droit à l'oubli ».

Les habitants des 32 pays de l’Union européenne (UE) ont désormais accès à un formulaire en ligne qui leur permet d’expliquer quels liens ils souhaitent voir supprimés, et pourquoi les résultats du moteur de recherches sont « inappropriés, hors de propos ou qui n'apparaissent plus pertinents ».

Les employés de Google devront alors décider s'il est dans l'intérêt public de maintenir les liens ou les supprimer, du moins en ce qui concerne les recherches faites à partir de l'Europe sur Google.

Google n'a pas dit combien de temps serait nécessaire pour que les résultats disparaissent. Des milliers de demandes de retrait ont déjà été réalisées depuis l’arrêt de la Cour de justice européenne.

Pour l'instant, Google affirme que les résultats de la recherche ne seront modifiés qu’en Europe. Reste à voir si cette décision inspirera d’autres internautes ailleurs dans le monde à réclamer un droit à l’oubli.
XS
SM
MD
LG