Liens d'accessibilité

En 24h, les rebelles du M23 sont donc parvenus à conquérir la ville. Une information confirmée par les autorités congolaises qui appellent la population à la résistance.

De Kinshasa, le président congolais Joseph Kabila a aussitôt lancé un appel "au peuple ainsi qu'à toutes les institutions" à se mobiliser contre l'agression dont la RDC se dit victime de la part du Rwanda voisin. "Je demande la participation de toute la population à défendre notre souveraineté", a-t-il dit.

Interrogé par la Voix de l'Amérique, le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, a répété que "même si Kinshasa est prise, nous résisterons toujours."

Dimanche, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, avait assuré que les 6.700 Casques bleus basés dans le Nord-Kivu allaient y rester. La VOA a joint le porte-parole de la Mission onusienne en RDC qui a réagi à la prise de Goma par le Mouvement du 23 mars.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG