Liens d'accessibilité

Ghana : le président Mahama défend son bilan économique en perspective de sa réélection en décembre


Le président ghanéen John Mahama, 10 novembre 2015

Le président ghanéen John Mahama, 10 novembre 2015

Le président ghanéen John Mahama a, lors d'un meeting, promis une forte croissance et de nouveaux emplois.

Le chef de l'Etat a présenté, samedi devant des milliers de partisans réunis dans la région centrale de Brong Ahafo, son programme en vue de sa réélection en décembre.

Il s’est en fait agi de son bilan économique, après la chute de la croissance à moins de 4% en 2015, la plus faible en plus de dix ans.

Le Ghana avait autrefois été présenté comme un exemple de croissance économique, mais le pays a ensuite emprunté beaucoup trop. Des coupures d'électricité et la baisse des revenus des exportations ont accentué ses problèmes.

Le Ghana, producteur de cacao, de pétrole et exportateur d'or, avait été forcé de recourir à l'aide du Fonds monétaire international (FMI) en 2015 en raison de la baisse générale du prix des matières premières.

"Il a été nécessaire de prendre des mesures énergiques, des mesures monétaires pour remettre l'économie sur une voie plus stable", a-t-il dit lors du meeting.

"Nos projections et celles des institutions financières internationales montrent que l'économie du Ghana va avoir une croissance de plus de 8% l'an prochain", a-t-il déclaré.

Le président Mahama a ajouté "qu'il y aurait des meilleures possibilités d'emploi au cours des quatres prochaines années" dans le pays.

M. Mahama avait dû accepter des prêts de près d'un milliard de dollars du FMI pour aider à maîtriser un fort déficit budgétaire et faire cesser la dépréciation du cedi, sa monnaie, selon Bloomberg News.

Les élections devraient se tenir le 7 décembre, après plusieurs contentieux sur la date du scrutin, causés par cette affaire des registres électoraux.

Elles opposeront le président Mahama, du Congrès démocratique national (NDC), qui espère remporter un second mandat de cinq ans, à Nana Akufo-Addo, candidat du principal parti d'opposition, le Nouveau parti patriotique (NPP).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG