Liens d'accessibilité

Ghana : le FMI accorde près d’un milliard de dollars d’aide contre des réformes


Un vendeur dans les rues d'Accra, 6 juin 2008.

Un vendeur dans les rues d'Accra, 6 juin 2008.

Le Fonds monétaire international a accordé vendredi au Ghana un prêt échelonné sur trois ans en contrepartie de réformes économiques destinées à retrouver une "forte croissance".

Affaibli par un ralentissement économique, le pays ouest-africain va immédiatement recevoir un premier prêt de quelque 115 millions de dollars, a annoncé le conseil d'administration du FMI, qui représente ses 188 Etats-membres.

Au total, le Fonds s'est engagé à prêter 918 millions de dollars au cours des trois prochaines années à Accra à condition que les autorités mettent en oeuvre un plan de rigueur budgétaire, prévoyant notamment une baisse des dépenses publiques.

"Le programme vise à rétablir la viabilité de la dette et la stabilité économique afin de renouer avec une forte croissance tout en protégeant les dépenses sociales", assure le FMI dans son très bref communiqué.

Conformément aux procédures du Fonds, les prochains prêts seront déboursés après des audits destinés à vérifier si ces réformes sont mises en oeuvre.

Selon le FMI, la croissance économique ghanéenne devrait encore ralentir en 2015 "pour la quatrième année successive" alors que les déficits publics et l'inflation augmentent.

Après avoir connu une croissance économique rapide au cours des dernières années grâce aux exportations d'or, de cacao et de pétrole, le Ghana a dû faire face à une chute du cours des matières premières.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG