Liens d'accessibilité

Ghana : Joseph Boakye-Danquah, député de l'opposition, retrouvé mort poignardé


Un député ghanéen de l'opposition, Joseph Boakye-Danquah, a été retrouvé mort mardi 9 février 2016 après avoir été poignardé à son domicile d'Accra, la capitale.

Un député ghanéen de l'opposition, Joseph Boakye-Danquah, a été retrouvé mort mardi 9 février 2016 après avoir été poignardé à son domicile d'Accra, la capitale.

Le député assassiné avait déjà été poignardé et gravement blessé à la main en 2010. On ignore pour l'instant s'il existe un lien entre les deux agressions.

Un député ghanéen de l'opposition, Joseph Boakye-Danquah, a été retrouvé mort après avoir été poignardé à son domicile d'Accra, la capitale, a déclaré la police mardi.

L'assassinat a eu lieu mardi matin et une enquête a déjà été lancée, a indiqué Georges Dampare, chef de la police pour l'agglomération d'Accra, en ajoutant ne "pas être en mesure de parler des circonstances qui ont mené" à ce crime pour l'instant.

M.Boakye-Danquah, député d'Abuakwa North (est), était membre du principal parti d'opposition, le Nouveau Parti Patriotique (NPP).

Nana Akufo-Addo, du NPP, était le principal rival du président ghanéen John Mahama en 2012. Les deux hommes s'affronteront à nouveau en novembre prochain lors du prochain scrutin présidentiel.

Le député assassiné avait déjà été poignardé et gravement blessé à la main en 2010. Trois personnes avaient été arrêtées et condamnées pour cette attaque en 2013. On ignore pour l'instant s'il existe un lien entre les deux agressions.

Selon M. Dampare, deux agents chargés de la sécurité du domicile du politicien sont en train d'être interrogés. Au total, cinq personnes ont été arrêtées pour être entendues dans cette affaire, selon le porte-parole de la police à Accra, Afia Tenge.

AFP

XS
SM
MD
LG