Liens d'accessibilité

Génocide: le médecin Twagira mis en examen jeudi à Paris


Un survivant du génocide de 1994 au Rwanda

Un survivant du génocide de 1994 au Rwanda

Charles Twagira était visé depuis décembre 2009 par une information judiciaire consécutive à une plainte du Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR).

Mise en examen jeudi à Paris d’un médecin rwandais installé en France, Charles Twagira. Il est accusé notamment de génocide et crimes contre l'humanité durant le génocide de 1994 au Rwanda, qui a fait quelques 800.000 morts.

Selon l'Agence France Presse (AFP), qui cite une source judiciaire, il a été placé en détention provisoire, au terme d'une audience devant un juge des libertés et de la détention, conformément aux réquisitions du parquet de Paris.


Il était visé depuis décembre 2009 par une information judiciaire consécutive à une plainte du Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR), a dit le président de cette ONG, Alain Gauthier, lors d’une interview avec la Voix de l’Amérique (VOA). Le CPCR traque les génocidaires rwandais présumés installés en France.

M. Gauthier s’est félicité de l’arrestation de Twagira et a dit espérer que le médecin resterait en prison pendant que la procédure engagée contre lui suit son cours.

Twagira était à la tête de l'hôpital de Kibuye, dans l'ouest du Rwanda, durant le génocide, et selon M. Gauthier, des témoignages fiables le lieraient aux meurtres de diverses personnes.

Agé aujourd’hui de 54 ans, il a été interpellé mardi à Vire, dans le Calvados, où il travaillait à l'hôpital.
XS
SM
MD
LG