Liens d'accessibilité

Sékouba Konaté plaide coupable de contrebande d'espèces aux Etats-Unis


Sébouka Konaté le 21 septembre 2010 à Conakry, Guinée. (AP Photo / Jerome Delay)

Sébouka Konaté le 21 septembre 2010 à Conakry, Guinée. (AP Photo / Jerome Delay)

Le général guinéen avait tenté, en 2013, de faire entrer 64 000 dollars en espèces à l'aéroport de Dulles, près de Washington, en déclarant moins de 10 000 dollars à la douane.

Sekouba Konaté aura échappé plus de deux ans à la justice américaine en raison de son statut diplomatique.

Les faits se déroulent en 2013 à l’aéroport international de Dulles, près de Washington.

Celui qui est chef des opérations de paix de l'Union africaine ne déclare pas la somme totale d’argent avec laquelle il entre aux Etats-Unis conformément à la loi américaine.

Sekouba Konaté, arrivé par un vol en provenance d’Ethiopie, a déclaré aux douaniers américains ne transporter que 10.000 dollars en cash, soit la limite maximum autorisée.

En réalité, les douaniers découvriront la somme de 64.000 dollars en espèce dans les bagages de l’ancien président de la Guinée par intérim.

Le 1er decembre, devant le tribunal d’Alexandria, le militaire guinéen a plaidé coupable de contrebande d'espèces aux Etats-Unis.

Un agent des douanes américaines a témoigne et précisé avoir eu des suspicions concernant le haut gradé guinéen, et ce, en raison de ses propriétés achetées en Caroline du Nord.

Autre problème : des soupçons de corruption pesant sur lui lorsqu’il était au pouvoir à Conakry en 2010

Sekouba Konaté encourt jusqu’à 5 ans de prison. Sa peine sera connue en février prochain.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG