Liens d'accessibilité

Gbagbo devant ses juges le 4 novembre


L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, devant la Justice à La Haye (Reuters)

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, devant la Justice à La Haye (Reuters)

Laurent Gbagbo fera face à quatre chefs d'accusation pour crimes contre l'humanité découlant de son rôle présumé dans les violences post-électorales en 2010 et 2011.

L’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, comparaîtra le 4 novembre prochain, devant les juges de la Cour pénale internationale (CPI). Il fera face à quatre chefs d'accusation de crimes contre l'humanité pour son rôle présumé dans les violences qui ont suivi sa défaite en 2010 en Côte-d'Ivoire lors de l'élection présidentielle.

La violence avait éclaté à la suite de disputes autour des résultats de l’élection présidentielle entre lui et le président aujourd'hui en exercice, Alassane Dramane Ouattara. M. Gbagbo avait refusé de quitter le pouvoir.

On estime à plus de 3.000 le nombre de personnes tuées, et à plus d'un million celles qui ont été déplacées par les combats entre forces pro-Gbagbo et les partisans de M. Ouattara.

L'ancien président maintient toujours son innocence. M. Gbagbo, qui a été arrêté en 2011, est détenu aux Pays-Bas.

XS
SM
MD
LG