Liens d'accessibilité

Chaos dans les hôpitaux britanniques suite à des attaques informatiques

  • VOA Afrique

Une vue extérieure montre l'entrée principale de l'hôpital St Bartholomew, à Londres, l'un des hôpitaux dont les systèmes informatiques ont été affectés par une cyberattaque, le 12 mai 2017.

Seize organisations du NHS, le service public de santé britannique dont des hôpitaux, ont fait l'objet d'attaques informatiques vendredi, les obligeant à annuler des rendez-vous et à rediriger les malades et les blessés vers d'autres hôpitaux.

"Un certain nombre d'organisations ont rapporté avoir été affectées par des attaques informatiques", a expliqué le NHS dans un communiqué, soulignant que "l'enquête en est à son début" mais que le virus concerné serait Wanna Decryptor.

Ce virus crypte les données contenues sur un ordinateur, afin d'exiger de son propriétaire une rançon en échange d'une clé de décodage.

"A ce stade, nous n'avons pas d'élément permettant de penser qu'il y a eu accès à des données de patients" a précisé le NHS.

Cette attaque n'était "pas spécifiquement dirigée contre le NHS et touche d'autres secteurs".

"On nous a dit de fermer tous nos ordinateurs, le wifi et aussi nos téléphones. Aucun ordinateur ne fonctionne actuellement", ont déclaré à une journaliste de l'AFP deux employés de l'hôpital St Bartholomew, à Londres, sous couvert d'anonymat.

Un porte-parole d'un autre hôpital londonien, le Barts Health NHS Trust, a expliqué avoir été dans l'obligation d'annnuler des rendez-vous et a appelé les patients à se rendre "dans d'autres services du NHS". Toutes les opérations chirurgicales non urgentes ont été annulées.

"Les ambulances sont redirigées vers des hôpitaux voisins", a-t-il ajouté.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG