Liens d'accessibilité

Gao sous le contrôle des islamistes du MUJAO


Les islamistes ont commencé par investir le gouvernorat de la ville qui était le QG des indépendantistes et la résidence du secrétaire général du MNLA.

Les islamistes du Mouvement pour l'Unicité et le Jihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO)contrôlent entièrement Gao après plusieurs heures de combats contre les rebelles du Mouvement National de Libération de l'Azawad (MNLA). Le bilan serait d’au moins dix morts et au moins 14 blessés, mais il pourrait être plus lourd.

Les islamistes ont commencé par investir le gouvernorat de la ville qui était le QG des indépendantistes et la résidence du secrétaire général du MNLA. Ce dernier serait en fuite, comme les autres membres de son mouvement. Selon le correspondant de la VOA à Gao, Malik Maiga, le MUJAO a fait au moins une dizaine de prisonniers, qui sont au commissariat central de la ville.

Apeurée par ces combats de rue entre groupes armés, les habitants sont restés cloitrés à la maison. Les affrontements se sont terminés par des scènes de pillage.

Ces combats sont intervenus au lendemain d’une manifestation de la population de Gao, indignée par l'assassinat lundi d'un enseignant, Idrissa Oumarou, alors qu’il résistait à une tentative de vol de sa moto. Hier, lors des protestations de rue, des hommes armés ont tiré sur les manifestants, faisant au moins un mort et onze blessés. Une certaine partie de la population a accusé le MNLA d'avoir ouvert le feu, tandis que le mouvement a catégoriquement démenti, disant qu’il s’agissait là d’une manipulation du MUJAO.

XS
SM
MD
LG