Liens d'accessibilité

Mali: le correspondant de la VOA à Gao agressé par les islamistes


Des chômeurs à Gao (juin 2012)

Des chômeurs à Gao (juin 2012)

L’animateur de radio Malick Maïga a dû être hospitalisé dimanche soir après avoir été tabassé par des miliciens du Mujao

Au Nord-Mali, les islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), sont entrés dans une station de radio de Gao et ont agressé le journaliste Malick Maïga, qui est aussi un correspondant de la Voix de l’Amérique.

Les islamistes lui reprochent d'avoir relaté une manifestation contre l'amputation de la main d'un voleur, dimanche matin.

Après avoir été tabassé et jeté dans un cimetière, Malick Maïga a été transporté à l’hôpital.

Le président intérimaire du Mali, Dioncounda Traoré (à g.), et le Premier ministre Modibo Diarra (archives)

Le président intérimaire du Mali, Dioncounda Traoré (à g.), et le Premier ministre Modibo Diarra (archives)

Entre-temps à Bamako, le gouvernement intérimaire malien a condamné "énergiquement" l'agression de l'animateur de radio, ainsi que "la tentative d'amputation de la main d'un prétendu voleur par des groupes extrémistes armés qui occupent illégalement la ville".

Par ailleurs, l’opinion semble encore divisée à Bamako sur l’envoi d’une force d’intervention au Mali afin de reconquérir le nord du pays.

Ecoutez un journaliste du Témoin du Nord joint dans la capitale malienne.

XS
SM
MD
LG