Liens d'accessibilité

Gabon : l’industrialisation du secteur bois ne fait pas que des heureux


Plus aucune bille de bois ne sort du pays sans avoir subi au préalable au moins une première transformation sur place.

L’exportation du bois en grumes est interdite depuis la semaine dernière au Gabon. Plus aucune bille de bois ne sort du pays sans avoir subi au préalable au moins une première transformation sur place. C’est le résultat de la mise en œuvre d’une décision du Président Ali Bongo Ondimba, qui veut industrialiser ce secteur, deuxième employeur du pays, après la fonction publique.

Toutefois, la mesure ne fait pas que des heureux et les operateurs craignent le pire. « Le code forestier avait prévu des étapes dans cette industrialisation de la filière bois. La loi prévoyait une transformation de 75% jusqu’en 2012 », a expliqué un responsable du Syndicat des petits exploitants forestiers du Gabon. « En ce moment, on est en train de remarquer qu’il y a une grande partie de la population qui dépendait de ce secteur qui se retrouve dans la rue tout simplement parce que les grands majors du secteur sont en train de licencier », a expliqué le syndicaliste.

XS
SM
MD
LG