Liens d'accessibilité

Gabon : libération des étudiants grévistes


Le président gabonais Ali Ben Bongo Ondimba (archives)

Le président gabonais Ali Ben Bongo Ondimba (archives)

Le tribunal a estimé que les dossiers n'étaient pas assez complets pour les juger en comparution immédiate

La justice gabonaise a relâché les étudiants grévistes arrêtés récemment lors d’une grève à l’Université Omar Bongo de Libreville.

Ces étudiants devaient comparaître jeudi au tribunal de première instance de la capitale, notamment pour destruction de biens de l’état, après avoir saccagé du matériel dans le bureau du recteur de l’UOB.

Le tribunal a estimé que les dossiers n'étaient pas assez complets pour les juger en comparution immédiate, et a renvoyé l'audience au 19 avril, indique l’AFP.

Mercredi soir, la porte-parole du gouvernement et ministre de la Justice Ida Reteno Assonouet, leur a vivement recommandé de se comporter dans l’avenir de manière responsable et civique.

La société civile ayant soutenu ces étudiants espère que les charges retenues contre eux seront annulées.

La VOA a joint le porte-parole du mouvement "Ça suffit comme ça", Georges Mpaga, qui indique que le dispositif de sécurité autour de l’UOB a été allégé.

XS
SM
MD
LG