Liens d'accessibilité

Gabon : peu d'engouement au premier jour la campagne électorale


Le président gabonais Ali Bongo Ondimba (archives)

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba (archives)

Au Gabon, la campagne pour les législatives du 17 décembre a débuté ce mercredi, sur fond de protestations de l’opposition qui a réclamé, sans succès, l’introduction de la biométrie. Fer de lance de ce mouvement: l’UPG (Union du peuple gabonais). Pourtant, au moins certains dirigeants de cette formation politique ont opté pour la participation, malgré tout. La VOA a joint pour des précisions Sylvestre Ndong Assoumou, député à l’Assemblée nationale.

Contrairement au député Sylvestre Ndong Assoumou, d’autres figures de la classe politique gabonaise rejettent le processus électoral, vicié à la base, selon eux. Dieudonné Minlama est Président de l’Observatoire national pour la Démocratie. Il explique pourquoi, selon lui, il y a eu si peu d’engouement au début de la campagne.

XS
SM
MD
LG