Liens d'accessibilité

Ali Bongo Ondimba inaugure un nouveau port minéralier, à trois semaines de l'élection présidentielle


Le président gabonais Ali Bongo Ondimba .

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba .

Le président Ali Bongo Ondimba, en pré-campagne à trois semaines de l'élection présidentielle au Gabon, a inauguré mercredi un nouveau port minéralier en périphérie de Libreville, dont la construction a coûté plus de 130 millions d'euros.

Fruit d'un partenariat public-privé, ce port minéralier, qui a coûté 88 milliards de francs CFA (134 millions d'euros),a été construit en 12 mois.

"Le Gabon est +open for business+ (ouvert aux affaires)", a lancé le président Bongo lors de cette inauguration, a constaté une journaliste de l'AFP.

M. Bongo a diversifié les partenaires économiques du Gabon depuis son élection en 2009 à la mort de son père, réputé très proche des intérêts de l'ancienne puissance coloniale française. Il a également pris des mesures afin de sortir le pays de sa dépendance aux ressources pétrolières qui ont fait sa richesse depuis les années 70.

Des secteurs comme le BTP, l'exploitation forestière et minière, ont ainsi vu arriver de nombreux investisseurs étrangers, notamment asiatiques.

"Nous appelons encore plus d'investisseurs à venir, nous avons un pays qui est en paix (...) et stable, où le cadre des affaires s'améliore de jour en jour et nous pensons que les opportunités d'investissements sont importantes", a affirmé le chef de l'Etat devant la presse. M. Bongo a ajouté qu'il avait par ailleurs "toujours invité les entreprises françaises (...) à venir investir au Gabon".

Le nouveau port, déjà en service, comprend un terminal minéralier notamment destiné au manganèse, dont le pays est le 2ème producteur mondial, et un terminal polyvalent pour le stockage et le transit d'agrégats (sable, graviers, produits issus de la transformation du bois, etc...).

D'une superficie de 45 hectares gagnés sur la mer, il jouxte l'ancien quai dont la filiale gabonaise du groupe minier français Eramet - qui exploite 90% du manganèse gabonais avec près de 4 millions de tonnes en 2015 - est concessionnaire.

Au total, la GSEZ dit avoir investi quelque 450 millions d'euros pour la construction du port minéralier, et d'un port de commerce (containers et cargo) qui devrait, lui, entrer en activité courant 2017.

Ali Bongo Ondimba est candidat à un deuxième mandat lors de la présidentielle du 27 août.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG