Liens d'accessibilité

Mali : les pays sahélo-sahariens reçoivent l’appui des experts antiterroristes du G8


Un soldat nigérien en patrouille entre Agadez et Arlit, zone où sévit AQMI

« On peut dire qu’on est à un tournant ou qu’on est en train de passer à la vitesse supérieure », a expliqué le professeur Amadou Keita, politologue et enseignant à l’université de Bamako.

Les experts de la lutte contre le terrorisme des pays du G8 et de la sous région sont réunis à Bamako. Selon Moctar Wane, ministre malien des Affaires étrangères, il s’agit de voir comment renforcer la lutte contre le terrorisme dans la bande de Sahara. Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a enlevé sept étrangers dont cinq Français au Niger. Ces otages seraient détenus dans la zone montagneuse et désertique dans le Nord du Mali.

« On peut dire qu’on est à un tournant ou qu’on est en train de passer à la vitesse supérieure », a expliqué le professeur Amadou Keita, politologue et enseignant à l’université de Bamako. Rappelant que la Mali avait sonné l’alarme il y a longtemps « par rapport à la dérive islamiste qui a eu des répercussions sur le Nord-Mali » et « toute la bande sahélo-saharienne », M. Keita dit que beaucoup d’endroits de cette région ne sont pas contrôlés par les Etats. Selon lui, « si les Etats mettaient ensemble les moyens militaires, ils auraient pu arriver à plus de résultats dans la lutte le banditisme. »

XS
SM
MD
LG