Liens d'accessibilité

Les leaders du G8 et d’Afrique déterminés à œuvrer ensemble pour aider l’Afrique


Le président Obama prenant place au sommet du G8 de Deauville

Le président Obama prenant place au sommet du G8 de Deauville

Relevant les problèmes liés aux élections, les conflits persistants et le besoin d’ouverture démocratique, la déclaration de Deauville souligne que l’Afrique ne peut atteindre un développement durable et la stabilité sans respect des droits, sans Etat de droit et sans gouvernements démocratiques.

Les dirigeants des pays du G8 et ceux de pays africains réunis à Deauville (France) se sont engagés à travailler ensemble pour promouvoir la paix, les droits humains, le développement et la gouvernance démocratique en Afrique.

Dans une déclaration commune publiée vendredi, le groupe a souligné que l’Afrique constitue « un nouveau pole de croissance mondiale », et a promis d’améliorer les partenariats en vue de faire face aux défis de ce continent.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président russe Dmitry Medvedev au sommet de Deauville

La chancelière allemande Angela Merkel et le président russe Dmitry Medvedev au sommet de Deauville

Relevant les problèmes liés aux élections, les conflits persistants et le besoin d’ouverture démocratique, la déclaration de Deauville souligne que l’Afrique ne peut atteindre un développement durable et la stabilité sans respect des droits, sans Etat de droit et sans gouvernements démocratiques.

Le document inclut une promesse de l’Ethiopie, du Nigeria, du Sénégal, de l’Afrique du Sud et de l’Union africaine à travailler avec le G8 « dans un esprit d’imputabilité mutuelle. »

Les leaders réunis à Deauville ont exprimé leurs préoccupations concernant la Côte d’Ivoire, où plusieurs mois de troubles ont fait près d’un million de déplacés.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a lancé un appel à l’aide au G8. Son pays, a-t-il dit, à besoin de 21 à 28 milliards de dollars pour sa reconstruction. Les fonds, a-t-il promis, seront utilisés sur les cinq prochaines années pour réduire la pauvreté et édifier la démocratie.

La déclaration du G8 a appelé les leaders du Nord et du Sud-Soudan à retirer « toutes les forces non autorisées » de la région litigieuse d’Abyei. Les forces du Nord-Soudan s’y sont déployées la semaine dernière, à moins de deux moins de la proclamation de l’indépendance du Sud-Soudan.

XS
SM
MD
LG